Dernière actualité



Beau projet d'évolution pour l'entreprise Orthofiga, un de nos adhérents!

Les deux confrères de l'ouest et du nord créent, avec le soutien du fonds MBO Partenaires, une nouvelle structure nº3 de l’appareillage orthopédique sur mesure en France OrthoWay (160 salariés, 23 M€ de CA)

Orthofiga et Cellier Orthopédie se sont rapprochés pour donner naissance à OrthoWay, «une nouvelle voie dans l’orthopédie». Ce nouveau groupe devient le nº3 français du marché de l’appareillage orthopédique externe (prothèses, orthèses) réalisant 23 millions d’euros de chiffre d’affaires et employant 160 personnes réparties dans 19 agences sur le quart nord-ouest de la France.

OrthoWay est détenu majoritairement - aux deux-tiers - par ses orthoprothésistes. Chaque entreprise en détient en effet un tiers ; le dernier tiers revient à MBO Partenaires, fonds qui détenait 40 % du groupe Cellier qu’il accompagne depuis 2011 dans sa politique de croissance externe. Le cabinet Lext Avocats a également accompagné l’opération de rapprochement finalisée mi-juillet.

Complémentarité

Orthofiga et Cellier avaient peu ou prou le même périmètre, complémentaires et bien ancrés sur leur territoire : Orthofiga à l’ouest ; Cellier au nord. Les dirigeants des deux sociétés, Bruno Cellier (basé à Cambrai) et Dominique Fillonneau (à Vern-sur-Seiche, près de Rennes) se connaissent de longue date en tant que confrères. « Nous avons fait les mêmes choix et partageons la même vision de notre marché et de notre métier de l’appareillage, à savoir une mission de services de proximité pour laquelle les relations avec les prescripteurs et les patients sont fondamentales. » Bruno Cellier devient président du nouvel ensemble et Dominique Fillonneau, directeur général. Ensemble, ils défendent un modèle alternatif aux géants du secteur.

Le double dans cinq ans

OrthoWay ambitionne de « doubler de taille d’ici à cinq ans », soit d’atteindre quelque 40 millions d’euros. Les nº2 et nº1 réalisent 50 et 65 millions. Le périmètre s’élargira par croissance externe, vers l’est et le sud de la France, sur des valeurs communes. « Notre projet OrthoWay a vocation à fédérer d’autres sociétés du secteur afin d’échanger les savoir-faire et d’apporter des moyens complémentaires à leur développement. Des discussions sont déjà avancées avec des confrères désireux de nous rejoindre pour partager nos compétences, spécificités et savoir-faire », confie le dirigeant rennais Dominique Fillonneau qui revendique fièrement sa qualité d’artisan. « Nous ne sommes pas des industriels ! »

Les deux entités leaders sur le nord-ouest garderont leur identité vu l’ADN fort qu’elles cultivent, mais un nouveau logo est créé pour le réseau OrthoWay qui aura aussi son propre site web dédié. « Ce sera une marque ombrelle. » Tout futur entrant pourra garder son identité. Pas de menace non plus sur l’emploi : « Au contraire, nous recrutons ! », s’exclame Dominique Fillonneau qui vient d’embaucher un directeur administratif et financier. Depuis peu, il intègre aussi la 3D dans son atelier qui pourrait encore s’agrandir à Vern-sur-Seiche, pour passer de 1.300 à 2.000 m² d’ici 2 à 3 ans.

Enfin, l’un des premiers effets positifs de ce rapprochement est l’échange de bonnes pratiques. Chaque agence pourra partager son expertise : Le Mans sur la botte de déchargement du pied diabétique, par exemple. « Nous allons monter un centre de formation commun itinérant. » 

OrthoWay
Président : Bruno Cellier
DG : Dominique Fillonneau
Orthofiga : 80 sal., 11 M€
Cellier : 78 sal., 11,5 M€
02 99 86 00 11
www.orthofiga.com

 Sources :
Géry Bertrande
JDE | Édition | 23 juillet 2017


Partagez l’info :