Dernière actualité



Triballat Noyal vient de racheter Céréco, un de nos adhérents, leader historique des céréales bio

Triballat Noyal achète Céréco pour se positionner sur le marché du petit déjeuner. Du gagnant-gagnant

Du nouveau dans l'agro-alimentaire bio de Bretagne : en Ille-et-Vilaine, Triballat Noyal vient de racheter Céréco, leader historique des céréales bio pour le petit-déjeuner. Du gagnant-gagnant.

Des valeurs communes, c'est ce que mettent en avant Triballat Noyal et Céréco. La première (Petit Billy, Sojasun, Sojade, Tante Hélène...) est pionnière du bio depuis 25 ans. La seconde est leader en céréales bio sur le marché du petit déjeuner (Grillon d'or en réseaux bio et Terres et Céréales en grandes et moyennes surfaces).

Les deux dirigeants, Olivier Clanchin pour Triballat Noyal et Gérard Le Goff pour Céréco se connaissent depuis longtemps.

C'est donc de façon naturelle que le dirigeant de Céréco, "a souhaité confier l'avenir de son entreprise à Triballat Noyal, entreprise voisine, ancrée dans le tissu local agricole et pionnière dans le secteur bio depuis 25 ans", explique un communiqué. Triballat Noyal et Céréco : de nouvelles perspectives de croissance

"Ce rapprochement nous ouvre de nouvelles perspectives de croissance et nous permet d’ouvrir un nouveau segment, celui du petit-déjeuner, se félicite Olivier Clanchin. (...) Dans un marché du Bio en pleine mutation, ce rachat nous offre une opportunité de croissance pour continuer à rester leader sur le marché du bio et du végétal, via le développement de nouveaux produits et l’apport de variété sur différents rayons alimentaires."

L'opportunité de développement est aussi du côté de Céréco, leader sur le marché des céréales pour le petit déjeuner bio et qui a connu une très belle croissance depuis 25 ans. Cette cession va permettre à Céréco d'importants investissements pour continuer d'innover.

Et pour Gérard Le Goff, "il était important pour moi de passer la main à une entreprise familiale et locale qui possède une culture industrielle et intègre toute la chaîne, de la relation amont avec les producteurs, à la fabrication, jusqu’à la distribution".

En effet, Triballat Noyal est une PME familiale, créée en 1951 et dirigée par la famille Clanchin depuis trois générations.

Son chiffre d'affaires est de 274 M€.

Source :
Bretagne économique
par Julie Menez, le 23.08.2017    

 


Partagez l’info :