Dernière actualité



Quelle vision du nouveau président au groupement d'employeurs Hélys ?


Thierry Richard, dirigeant de GMT Etiquettes à Saint-Jacques de la Lande (38 salariés), succède pour quatre ans à Isabelle Delaune (A2Com) à la tête du groupement d'employeurs bretillien Hélys. L'occasion de dresser un bilan de ses dix ans avec le nouveau président, lui-même ancien salarié à temps partagé.
Vous fêtez les 10 ans du groupement Hélys dont vous venez de prendre la présidence, quel bilan en tirez-vous ?

Le bilan est excellent ! En 10 ans, ce sont 293 entreprises des territoires de Rennes et de Vitré qui auront testé positivement le dispositif du temps partagé, avec l'envie de se faire confiance. Nous venons d'embaucher notre 200e salarié. Aujourd’hui, 57 collaborateurs bénéficient de cet emploi à temps partagé et choisi chez 130 entreprises adhérentes. Et nous connaissons une augmentation de 32% du chiffre d’affaires depuis l’an dernier, à 1,2 million d'euros, avec six permanents, eux-mêmes employés à temps partagé. 80% de nos sorties d'emplois sont des embauches réalisées suite à un temps partagé. Nous sommes très fiers de ce turnover positif.

En quoi le groupement d'emplois est-il une réponse pertinente aujourd'hui encore ?

Le concept est dans l'air du temps. C'est une nature d'emplois qui correspond à notre époque. Nous nous retrouvons aujourd'hui dans la même situation de tension d'emploi d'il y a dix ans, date de création du groupement. Le monde est en train de changer. Beaucoup de PME n'arrivent pas à trouver les compétences et à adapter leurs besoins. Le groupement d'employeurs est une réponse pertinente. Il simplifie la vie des entreprises et nous servons de miroir et de révélateur du besoin et de sa qualification. Hélys est dirigé par des patrons et c'est une réponse qui sert la performance humaine des entreprises et les fait grandir. Elle amène une valeur ajoutée pour les autres collègues en interne aussi.

Qu'avez-vous envie de partager pour les quatre ans de votre engagement à venir ?

Je veux continuer à développer le service, bien calibré pour accompagner la performance des entreprises et un emploi pérenne des salariés. Un autre enjeu sera d'accentuer l'utilité sur le temps partagé, notamment sur les questions de saisonnalité auxquelles sont confrontées bon nombre d'entreprises du territoire. Nous démarrons également notre développement sur le bassin de Vitré, où l'emploi est en tension, avec une quinzaine d'entreprises adhérentes pour une dizaine de salariés. Nous venons aussi de lancer un réseau social Slack entre nos salariés pour rompre l'isolement, communiquer et créer des liens.

En conclusion, continuer à innover et à oser !

Propos recueillis par Géry Bertrande JDE | Édition | 5 octobre 2017


Partagez l’info :