Dernière actualité



Entreprises, quelques enseignements sur le télétravail !

Vendredi 28 juin dernier, Hélys a organisé un atelier d'échanges dédié au télétravail : des dirigeants adhérents d'Hélys ont participé à ce déjeuner pour évoquer leurs expériences et bénéficier de celles des autres. Ils sont repartis avec quelques idées qui vont nourrir leur réflexion. En effet, le télétravail reste un sujet difficile à cerner pour les entreprises : principaux enseignements de cet atelier en  questions clés.

 Pourquoi avoir recours au télétravail ?

Le télétravail fait désormais partie des nouveaux modes de travail. Dans les PME, sa mise en place a des origines très diverses :      démarche individuelle d’un salarié qui, face à une ou des contraintes privées, va demander à son manager de travailler chez lui,  négociation d’un candidat que l’on souhaite recruter et qui habite loin, pratique du dirigeant qui s’étend ensuite au reste de l’entreprise… Finalement, le télétravail est souvent mis en place par les entreprises pour s’adapter à de nouveaux modes de vie.  Lors de l’atelier d’échanges de pratiques à Hélys sur le sujet, un dirigeant expliquait que « C’est en réfléchissant à notre marque employeur que le télétravail s’est révélé être un élément attractif pour  notre entreprise. Nous l’avons donc mis en place et tout le monde peut y avoir accès ».

Concrètement, de quoi s'agit-il ?

Le télétravail est une forme d'organisation du travail dans laquelle une tâche qui aurait pu être réalisée dans les locaux de l'entreprise est effectuée par un salarié en dehors, de façon volontaire et en utilisant les technologies de l'information et de la communication (TIC).
Le salarié peut donc travailler soit chez lui, soit, plus rarement, dans un tiers-lieu (télécentre par ex.)
Sur les bassins de Rennes et de Vitré, ces espaces sont nombreux. Vous pouvez en découvrir quelques-uns d’entre eux sur le site www.rennes-coworking.com. Comme Hélys, Rennes Coworking a participé au forum « Travailler autrement » organisé chaque fin d’année à l’Exploratoire, lieu interactif et ludique dédié à la découverte des métiers d’aujourd’hui et de demain sur le bassin d’emploi de Rennes .

Comment le mettre en place ?

Le télétravail est mis en place soit dans le cadre d'un accord collectif, soit dans le cadre d'une charte élaborée par l'employeur (après avis du CSE, s'il existe). En l'absence de l'un ou l'autre de ces dispositifs, lorsque le salarié et l'employeur conviennent de recourir au télétravail, ils formalisent leur accord par tout moyen.
L'accord collectif ou la charte élaborée par l'employeur doit préciser un certain nombre d’éléments tels que les postes éligibles, les conditions de passage au télétravail, le mode d’acceptation par le salarié des conditions de mise en œuvre, les modes de contrôle ou de régulation du temps de travail et de la charge de travail, la détermination des plages horaires durant lesquelles l'employeur peut habituellement contacter le salarié en télétravail. Il convient donc de prendre le temps d’en discuter au sein de son entreprise. 

Depuis 2012, AC SYSTEME GROUP que dirige Patrice HOUIZOT a mis en place un accord sur le télétravail. A l’époque, la législation était très contraignante. Il est venu écouter les autres dirigeants  avec pour intention d’assouplir sa charte. 

L'équipement de travail est-il obligatoire ?

Les dernières lois sur le télétravail ont assoupli cette règle. Si le salarié dispose d’un espace de travail en adéquation avec l’exercice de son activité professionnelle et qu’il est déjà équipé en matériel informatique à domicile, il peut utiliser son propre matériel. La contrepartie financière n’est donc plus exigée.

Comment se passe l’organisation du temps de travail ?

Le télétravailleur a les mêmes droits et devoirs qu’un salarié. Le salarié soumis au forfait jours pourra organiser son temps de travail comme il le souhaite tout en respectant les durées minimales de repos. L’employeur doit respecter la vie privée du salarié en dehors des plages horaires fixées. 

Que faire pour éviter l’isolement du salarié ?

Une entreprise nous a confié qu’un de ses télétravailleurs s’était senti en difficulté face à la pression d’un client qu’il gérait seul. Il était éloigné de l’entreprise et n’avait pas voulu importuner  ses collègues occupés sur d’autres sujets. Il est important que l’employeur fasse régulièrement des points avec le télétravailleur pour éviter son isolement et continuer à l’intégrer dans les projets de l’entreprise.

Bien souvent, comme le commentent les dirigeants d’entreprise réunis à Hélys pour évoquer les pratiques sur le télétravail, « nous obligeons les télétravailleurs à être présents certains jours de la semaine et notamment les jours où il y a des réunions d’équipe ». Le risque pour un télétravailleur, c’est de se faire oublier par l’entreprise. C’est aussi de perdre sa motivation ou le sens du collectif. Certains salariés refusent d’ailleurs le télétravail car ils sont attachés au lien social créé dans leur entreprise.


Le télétravail a le vent en poupe et beaucoup d’entreprises développent des initiatives en ce sens. Le gouvernement souhaite accompagner cette tendance : dans un communiqué du 17 juin dernier, l’Etat déclare s’engager pour les tiers-lieux dans le cadre de son programme « Nouveaux lieux, nouveaux liens » pour dynamiser la France rurale et les quartiers populaires. L’objectif est d’identifier des lieux de travail potentiels dans 150 quartiers prioritaires et d’encourager la création de lieux d'accueil de proximité pour les travailleurs, partout sur le territoire, mais aussi pour les chômeurs de longue durée et les jeunes éloignés de l'emploi.


Pour aller plus loin : 

- Texte de référence : Code du travail : articles L1222-9 à L1222-11 
- Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE)
- L' Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ANACT)


Partagez l’info :