Dernière actualité



PROVECTIO et EMO expliquent pourquoi l'emploi partagé est adapté à leur entreprise

Devant le club d'entreprises du Pays de Chateaugiron, Maxime CHARLES et Olivier CHAGOT ont expliqué pourquoi l'emploi partagé répond à eurs besoins de compétences. Maxime CHARLES, dirigeant de PROVECTIO propose une gamme de services informatiques managés.  L'entreprise est installée à Noyal Sur Vilaine et compte aujourd'hui 35 personnes. L’idée du temps partagé lui est venue après en avoir discuté avec un conseiller en gestion des Emplois et des Compétences puis avec d’autres dirigeants. C’est début 2018 que Maxime CHARLES adhère à Hélys et intègre deux personnes : 1 RRH et 1 contrôleuse de gestion. Cliquez ici pour la suite du témoignage

Olivier CHAGOT, responsable commercial export est aussi très à l’aise avec les emplois à temps partagé. La holding, SEMOSIA group, compte 8 filiales dont EMO installée à Noyal Sur Vilaine et spécialiste des boues urbaines et industrielles. L’entreprise connaît et utilise le concept du temps partagé depuis plus de 10 ans. Elle a démarré avec un commercial export partagé pour développer le marché africain. Le groupe utilise aujourd’hui  les compétences d’un contrôleur de gestion partagé et a eu, pendant de nombreuses années, un spécialiste de laboratoire. Le groupe est fan de ce concept. « Cela nous permet d’attirer des profils à un coût très raisonnable »  argumente Olivier CHAGOT. « De plus, l’outil est simple et souple à la fois. Nous l’utilisons beaucoup pour les fonctions support transverses au groupe ». Le groupe adhère à 3 groupements d’employeurs compte tenu du lieu d’installation de chacune de ses entreprises (Noyal Sur Vilaine, Angers, Lorient…).

 


Partagez l’info :